Jeunes Agriculteurs de Corse du Sud

Xylella Fastidiosa : point sur l'évolution de la situation



22 juillet 2015 : Confirmation de découverte du premier plan contaminé par Xylella Fastidiosa en Corse-du-Sud.

Evolution de la situation (source : Préfecture de Corse-du-Sud) :

31 juillet 2015 : Détection de nouveaux plants de polygale à feuilles de myrte contaminés sur les communes de : Albitreccia, Bastelicaccia, Peri, Porticcio et Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio.

10 août 2015 : De nouveaux foyers de polygale à feuilles de myrte contaminés ont été découverts à Alata, Cargèse, Porticcio et Serra di Ferro. A ce jour, tous les foyers contaminés en Corse concernent des polygales à feuilles de myrte. Ils ont également tous été identifiés comme provenant de la sous-espèce multiplex, qui diffère totalement de la souche pauca présente en Italie.

Ces foyers multiplex sont désormais traités sur une base réglementaire homogène : l’arrêté préfectoral du 10 août 2015 précise les priorités d’action afin de prévenir la propagation de la bactérie de façon proportionnée. Il prévoit ainsi que, dans un rayon de 100 mètres autour des plants infectés, la destruction des végétaux obéisse à un ordre déterminé, ciblant, outre les végétaux infectés, l’ensemble des végétaux appartenant au genre polygala, et ceux présentant des symptômes douteux.

!! Attention aux offres de service frauduleuses : Des particuliers et professionnels concernés par la bactérie se sont vus proposer des traitements « naturels » permettant d’éradiquer la maladie et tuer les insectes vecteurs. Ces propositions doivent être considérées comme une pratique commerciale trompeuse. Il est en effet rappelé à ce jour, qu’aucun traitement n’existe pour lutter contre les effets de la Xylella Fastidiosa. Seuls la désinsectisation et l’arrachage des végétaux permettent de lutter avec efficacité contre une éventuelle propagation de la maladie.

Visite de Ségolène Royal du 21 au 23 août 2015 (sources Corse Matin & La France Agricole) : Madame la ministre de l’Ecologie propose le développement d’une filière horticole sur l’île afin de supprimer les risques de contamination liés à l’importation. Ce serait par ailleurs une occasion de développer une filière horticole locale, et de produire des plantes dont on maitrisera la traçabilité. Une formation dans ce domaine est en cours de création au lycée agricole de Sartène. C’est, certes, une solution intéressante, mais de long terme…
De plus, Ségolène Royal a annoncé que le Gouvernement allait accorder une aide financière de 30.000 euros pour lutter contre la Xylella Fastidiosa en Corse. Cette aide permettra notamment à la Fredon de recruter du personnel supplémentaire pour prélever des végétaux suspects et les faire analyser. Elle a également évoqué une aide financière aux pépiniéristes.