Jeunes Agriculteurs de Corse du Sud

Visite du ministre de l'agriculture, Stephane Le Foll: rencontre avec les JA.


Lors de la visite de M. Stéphane LEFOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Foret, le jeudi 25 Novembre 2012, les Jeunes agriculteurs de corse du Sud l’ont accompagné dans sa visite mais ont également eu l’occasion d’être reçus par son cabinet.


Visite du ministre de l'agriculture, Stephane Le Foll: rencontre avec les JA.

Les Jeunes agriculteurs de Corse du Sud ont obtenu de la part de leurs interlocuteurs, une écoute attentive concernant la reconnaissance des landes et parcours en Corse, et de la spécificité insulaire.

Afin de développer une agriculture extensive, conforme aux pratiques insulaires, la possibilité de primer les prairies permanentes et d’étendre au sein du règlement européen, le remplacement de la notion de prairies par celle de pâturage, devrait apporter une solution, si tenté que la notion de pâturage soit clairement énoncée.

Nécessité a été constatée de sécuriser les parcours et d’intégrer l’éligibilité de ces surfaces dans le futur règlement européen, avec une interprétation la plus large possible, qui mette en valeur nos terres.

De même, quant à la définition de la surface fourragère, nous avons demandé à ce qu’elle soit la plus large possible.

Concernant le reglement des aides du premier et deuxième pilier, à l’aune des négociations budgétaires relatives à la PAC 2014, la Corse en ressortira bénéficiaire puisque les aides allouées ne tendront qu'à la hausse, le montant des plafonds actuels étant considérés comme la base minimale du financement attendu.

Ces aides nous permettront de développer un modèle de production extensif, de qualité, au sein duquel nos surfaces seront primées et nous permettront d’être aidés à la hauteur des handicaps physiques, présents sur l’ile, les aides étant attribuées, en fonction de la problématique des territoires.

De même, les Jeunes Agriculteurs de Corse du Sud ont fortement insisté sur le maintien de la limite d’âge, à 40 ans quant à la perception de la Dotation Jeune Agriculteur. Cette intervention a reçu l’unanimité des participants (JA2A et 2B, FDSEA 2A et 2B, Chambre Régionale d’Agriculture ainsi que des services de l’état), du fait notamment qu’il faut aider toute personne âgée de moins de 40 ans qui s’engage dans un projet de vie agricole.

La suppression de cette limite aurait pour impact premier de diminuer le nombre de locations, en terme de foncier mais aussi d’attribuer des aides à des personnes qui à l’approche de la retraite, mobiliseront des aides pour 10 ans, profitant de l’effet d’aubaine pour se reconvertir et avoir une occupation plutôt qu’une activité réelle.

Les Jeunes Agriculteurs de Corse du Sud mobiliseront leurs énergies afin de permettre à nos jeunes de bénéficier de toutes les aides afin de redynamiser notre rural et d’y implanter des exploitations pérennes.

Nous avons également sollicité le cabinet ministériel afin qu’une méthode travail soit définie et que les revendications portées par les représentants légitimes des organisations syndicales (JA et FDSEA) soient entendues.

Le cabinet du ministre s’est montré attentif à nos revendications, cependant devant ces annonces, nous serons extrêmement prudents et veillerons scrupuleusement à leur mise en application effective.