Jeunes Agriculteurs de Corse du Sud

L'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE) ou maintien de l'ARE.


Tout créateur ou repreneur d'entreprise agricole bénéficiaire de l'Allocation de Retour à l'Emploi (ARE) , a la possibilité d'opter pour :
• soit le versement d'un capital qui correspond à une partie des allocations restant dues, c'est à dire mobiliser l'ARCE
• soit le maintien de vos allocations.


L'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise

L'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE) ou maintien de l'ARE.
Si vous devez immobiliser du capital, l'ARCE constitue une aide financière concrète : la moitié du reliquat de vos allocations à la date de déclaration de votre activité auprès de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises).

Cette aide vous est versée en deux fois :
  • le premier versement à la date de début d’activité ;
  • le second six mois après.
Attention : pour bénéficier de cette aide vous devez avoir obtenu l'Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises (ACCRE).

Si vous choisissez l'ARCE, vous ne recevez plus d'allocations. Vous devez être sûr de votre chiffre d'affaires.

Si toutefois votre entreprise venait à fermer, vous pourriez récupérer l'autre moitié du reliquat de vos droits allocataires dans la limite des 3 ans.

Le maintien de vos allocations

Ce maintien constitue un autre moyen financier de vous accompagner dans la création de votre entreprise. Il s'avère utile:
  • si vous n'avez pas beaucoup de capital à immobiliser - ou si vous en disposez déjà ;
  • si vous pronostiquez une lente montée en charge de votre activité, et avez besoin d'un matelas de sécurité.
Dans le cadre du règlement de l'Assurance chômage 2009, vous pouvez bénéficier de ce dispositif pendant quinze mois, correspondant à quinze versements mensuels d'allocations - en continu ou en discontinu.

Une condition d'attribution : sur un mois, les revenus que vous tirez de votre entreprise ne doivent pas dépasser 70% du salaire sur lequel a été calculée votre allocation : votre salaire journalier  multiplié par 30.

Rappel : vous pouvez choisir ce dispositif si vous n'avez pas opté pour l'ARCE.