Jeunes Agriculteurs de Corse du Sud

Décision d'abrogation des arrêtés Miots: réaction du président de JA2A



Décision d'abrogation des arrêtés Miots: réaction du président de JA2A
Plus que jamais notre île a besoin de confiance pour pouvoir investir au mieux sur son avenir, mais en abrogeant les arrêtés Miot, les juges du conseil constitutionnel ont envoyé un message de rupture et de défiance à l'égard de notre peuple ! A travers cette décision, cette assemblée -de soi-disant sages-  a fait de la "politique" et est sortie de son cadre institutionnel.  Pour preuves, les motifs d’annulation sont très éloignées de la réalité de notre terre et de ses intérêts. Nous ne céderons pas au désarroi que semble vouloir promouvoir le Conseil Constitutionnel. Nous nous battrons, ensemble, avec tous les agriculteurs, les défenseurs de notre terre, pour que la Corse avance et trouve une impulsion économique nouvelle dans le respect de ses valeurs !  Aujourd'hui, par cette décision, totalement déconnectée de la réalité, de nombreux Corses vont être dans l'obligation de revendre leurs biens pour s’acquitter de droits successoraux que l'on sait colossaux. Les appétits spéculatifs et la dépossession de nos terres vont s'amplifier, nous ne pouvons l'accepter, et en tant qu'agriculteurs, défenseurs des intérêts de notre île, nous ne laisserons pas s'installer ces inégalités ! L'Assemblée de Corse, représentant légitime du peuple Corse, doit prendre à bras le corps ce dossier, si important pour notre avenir, et doit proposer la mise en place d'un autre statut fiscal dérogatoire en prenant en compte les attentes et les intérêts des citoyens corses !  
 
Pierre-Toussaint Gaffory, Président des JA 2A